Bengue

Création 2021 Jazz sous les Pommiers

Bengue est le nom qu’on donne à la France et plus généralement aux pays Occidentaux en Cote d’Ivoire et plusieurs autres pays d’Afrique de l’Ouest.

Pour cette création Fidel Fourneyron, en résidence pour 3 ans à Jazz sous les Pommiers, a commandé des textes à de jeunes autrices et auteurs dont l’histoire est liée à la migration.

Dans ce songbook (en français, bassa, wolof, créole, sango, lingala, noushi…) porté par la chanteuse Emma Lamadji, chaque chanson fait découvrir au spectateur un éclairage différent, une histoire particulière…

L’inventivité et la finesse de l’écriture orchestrale de Fidel tissent des liens invisibles entre ces textes pour faire entendre une réelle polyphonie de la migration, en écho à la richesse des timbres de l’orchestre où se mêlent balafons, marimba, violon, guitare, contrebasse et trombone. 

Vidéo : Julien Borel

Auteur.e.s. :

  • Penda Diouf

  • James Noël

  • Blick Bassy

  • Yaya Diomandé

  • Djeuhdjoah

  • Fiston Mwanza Mujila

  • Vhan Olsen Dombo

  • Emma Lamadji

 

 
Mes pas sont des passerelles
Penda Diouf

Mes pas sont des passerelles
Reliant deux hémisphères
A côté de moi marchent les ainé.e.s
Me montrant le chemin
Maintes et maintes fois éprouvé
Au fil des années
Parfois mes traces au sol disparaissent
Car ils me portent sur leur dos
Pour m’aider à traverser
Les terres au relief tuméfié
Eviter que je ne me blesse
avec un trop lourd fardeau

Pas de caillou à déposer
Pas de miette à disperser
Je reconnais la route
Et reviendrai coute que coute

Je tourne la clé dans la serrure
De cette nouvelle maison
Et le souvenir des beaux jours perdure
Et ouvre toutes les cloisons
Car je ne viens pas seul.e
Je viens accompagné.e des miens
Ni or ni argent dans mes valises
Mon âme est mon seul bien
Mon histoire, mon héritage
Mes scarifications, mes tatouages
Tout ce qui me fait me colle à la peau
Et je les garde tels des cadeaux

Pas de caillou à déposer
Pas de miette à disperser
Je reconnais la maison
Et reviendrai à la prochaine occasion

La vie défile comme un chapelet
Dont les perles sont égrainées
Et mon coeur bat au rythme trépidant
Des souvenirs du passé
Et des joies du présent
Quand j’ai les yeux fermés
Car mon visage se ride
Mes petits commencent à jouer
Et la couleur de l’amour apatride
Inonde chaque recoin de mon foyer
L’arbre s’est bien enraciné
Et les feuilles communiquent de tous cotés

Pas de caillou à déposer
Pas de miette à disperser
Et quand la nostalgie me ronge
Je vous rejoins dans mes songes

Dans le regard de mes enfants
Je retrouve celui des anciens
L’éclat du sourire de maman
Se lit chez mon benjamin

Plusieurs vies se sont réunies
Pour m’amener jusqu’au bout
Voyez l’enfant qui a grandi
Jusqu’à se tenir debout
Et dans ma bouche se mêlent
Des mots valises qui tanguent
Mais quand il s’agit de dire je t’aime
Je le dis en plusieurs langues

Pas de caillou à déposer
Pas de miette à disperser
D’un côté ou l’autre du chemin
Je vais à la rencontre des miens 

Ho’o lo
Blick Bassy 

Me honba
Me nte me noñok tchorok
Mbek-de
Yosso i bi kat
Me nimil
Me noñok ndik tchorock
Yak langar ou bi yikle me
he Yosso bi peri

Je résiste debout
suivant les étoiles
le dehors a séché
Je suis perdu
Je me dois de suivre les étoiles
La couverture que tu m’avais laissé s’est abimée.

Ho lo Ho Lo Heba ni me ndjel
Holo ho Lo Me nimil ah
Ho Lo ho Lo Heba ni me ndjel
holo holo Me péri ah

Viens vite Viens vite me montrer le chemin
Viens vite je suis perdu
viens vite me montrer le chemin
viens bien je dépéris

Me Yom Mounou
I tan me tama
Me sebel wè
Lè ou hola mè
Me nsira
Me nok be longue
Me tchelel
Me wo ndjal hé

Je déambule, perdu ,tout seul 
Je t’appelle pour que tu me vienne en aide 
Je me plains je ne me sens pas bien 
Je me plains 
Je suis affamé

Kom ni bañ me mbouss Me mbouss me mbous 
Kom ni ban me mbouss 
To la To la

Ne me tourne pas le dos 
Ne me tourne pas le dos de cette façon

Ho lo Ho Lo He ba ni me ndjel 
Holo ho Lo Me nimil ah 
Ho Lo ho Lo Heba ni me ndjel 
Holo holo Me péri ah

Photos : Julien Borel

Crédits

Production : Jazz sous les Pommiers, OARA, Uqbar

Coproduction : Le Rocher de Palmer (Cenon), l’Astrada (Marciac), TAP (Poitiers), Villes des Musiques du Monde (Aubervilliers)

Avec le soutien de la DRAC Nouvelle Aquitaine, du CNM et de la Spedidam.

Fidel Fourneyron est artiste associé de 2021 à 2023 à Jazz sous les Pommiers (Coutances) et à la Barbacane (Beynes).